Err

service-client@chacun-sa-vue.com | 06 56 66 18 96

Glossaire


Le monde de l'optique utilise des termes spécifiques et particuliers qui semblent flous...

Chez Chacun-sa-vue.com, nous avons à coeur que tout soit toujours net, y compris les explications!

Vous trouverez donc dans ce glossaire les explications à tous les termes présents sur le site afin que tout soit clair.

Un mot que vous ne comprenez pas et qui est absent de ce glossaire? Envoyez-nous vite un message et nous nous ferons un plaisir de vous éclairer!

Bonne visite!

A
B
C
D
E
F
G
H
I-J-K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W-X-Y-Z

ACCOMMODATION

L'accommodation est la capacité du cristallin à se déformer pour pouvoir permettre à l'oeil de voir net les objets qui sont plus proches. Plus proche est l'objet fixé, plus grande sera l'accommodation pour avoir une vision nette. Un enfant a une très grande capacité accommodative, il peut ainsi resté fixé à un objet très proche de lui sans ressentir de gêne. Toutefois, cette capacité d'accommodation commence à diminuer dès l'âge adulte. En effet, le cristallin, sorte de grosse lentille souple entourée d'une membrane et reliée à l'oeil par des muscles, perd petit à petit de sa souplesse, et finit par ne plus pouvoir se déformer suffisamment pour ramener l'image de l'objet observé sur la rétine : c'est le début de la presbytie.


ACETATE

Matériau de monture, rentrant dans la catégorie plus communément appelée plastique.

L'acétate de cellulose est un mélange en poudre de flocons de coton et de cellulose de bois, estérifié à l’anhydride acétique. Associé à des colorants, travaillé, pressé à de multiples reprises, on obtient une plaque qui va pouvoir être travaillée pour former la lunette. Elle possède une excellente tenue et un confort très appréciable. Ces montures sont souvent plus onéreuses à cause du temps passé pour leur fabrication.

Ce matériau peut également être extrudé et injecté dans un moule qui lui donnera sa forme. Le résultat en fait souvent une monture assez rigide et peu malléable.


ADDITION

C'est la valeur à rajouter à la correction de loin pour compenser la faiblesse du cristallin qui n'arrive plus à accommoder avec l'âge. On ne rencontre cette valeur que sur les corrections de presbytie.

L'addition varie de 0,75 à +3,00


AMETROPIE

C'est le nom donné à tout défaut de vision, c'est à dire dès lors que l'image d'un point observé de loin (5m et plus) ne se forme pas sur la rétine alors que l'oeil est au repos.

Les différentes amétropies sont :

- la myopie : l'image se forme en avant de la rétine. La vision de loin est toujours floue, mais la vision de près est nette.

- l'hypermétropie : l'image se forme en arrière de la rétine. La vision nette est possible, mais nécessite un effort constant de l'oeil pour ramener l'image sur la rétine. La vision de près est beaucoup plus inconfortable que la vision de loin, l'effort à fournir étant plus important.

- l'astigmatisme : l'image est déformée selon 2 axes principaux de la cornée. L'image se forme ainsi en 2 points différents, plus ou moins éloignés selon la valeur de l'astigmatisme, créant une tache de vision. L'astigmatisme peut être myope, hypermétrope, ou mixte. La vision est floue quelle que soit la distance.

- la presbytie n'est pas à proprement parler une amétropie. C'est le vieillissement du cristallin qui l'empêche de se déformer afin de permettre la mise au point sur les objets observés à une distance proche. Ainsi, la presbytie peut être associée à une myopie, une hypermétropie, un astigmatisme ou une emmétropie. Dans ce cas, il sera seulement nécessaire d'avoir des lunettes pour la vision de près


AMINCI

Les verres correcteurs sont en matière organique (légère et résistante aux chocs), dont il est possible de faire varier l'indice de réfraction, valeur propre à chaque matériau, ce qui permet d'obtenir pour une correction égale un verre plus fin.

Cependant, l'augmentation de l'indice entraîne l'augmentation des aberrations chromatiques, responsables d'une qualité optique médiocre et pouvant être inconfortable. C'est pourquoi il est indispensable d'y associer un traitement anti-reflets, la transparence ainsi améliorée permettant d'atténuer les gênes des aberrations chromatiques.


ANTI-REFLETS

L'anti-reflets est un traitement du verre qui permet d'obtenir une transparence du verre quasi totale. Les bénéfices se font sentir sur 2 plans : 

- esthétique : on voit les yeux du porteur de lunettes, et pas ses verres

- confort de vision : en supprimant les reflets résiduels, l'oeil n'est plus gêné dans sa vue par des images parasites, diminuant ainsi les éblouissements dûs aux lumières la nuit notamment, et permettant un confort optimal en travail sous lumière artificielle.

ANTI-REFLETS HYDROPHOBE

Le traitement hydrophobe est un vernis spécifique placé sur le traitement anti-reflets qui a un effet répulsif sur l'eau. La surface, très lisse, est ainsi beaucoup plus facile à nettoyer, sous la pluie, les gouttes glissent le long du verre et la buée s'évapore aussi plus rapidement.

Avantages :

- protection anti-UV intégrale pour une tranquilité totale

- résistance maximale à l'abrasion et aux rayures.

                                                                                                  - performance anti-statique

                                                                                                  -effet hydrophobe

                                                                                                  -propriétés anti-salissures

                                                                                                  -résistance aux variations de températures

ANTI-REFLETS ANTI-LUMIERE BLEUE

La lumière émise par les écrans de notre quotidien comporte une forte proportion de lumière bleue artificielle.

Le traitement anti-reflets anti-lumière bleue offre une protection efficace contre la lumière bleue néfaste qui nous entoure. En filtrant certaines composantes de cette lumière visible, il contribue à préserver la santé visuelle et le bien-être des porteurs tout au long de la journée, même lors d'expositions prolongées devant un écran.


ASTIGMATISME

Un oeil est dit astigmate lorsque sa forme n'est pas totalement sphérique (ronde), mais a la forme d'un ballon de rugby. La correction d'un oeil astigmate se détermine sur ses 2 axes principaux, plus la différence entre les 2 axes est importante plus la valeur de l'astigmatisme est grande.

Un oeil astigmate déforme les objets vus selon son axe. Ainsi, l'image perçue d'un point sera un trait, plus ou moins allongé selon la valeur de l'astigmatisme, et la vision sera floue de loin comme de près.

BRANCHE

Partie de la monture qui est liée à la face et qui vient se poser sur les oreilles. Les branches peuvent être droites sur les modèles typés sport, et c'est l'appui contre le crâne, en arrière des oreilles qui permet le maintien, ou recourbées derrière les oreilles pour les modèles plus traditionnels.

CARBONE

Matériau utilisé dans la fabrication des montures métal. Les montures peuvent être totalement en carbone, ou seulement les branches. Les montures en carbone sont anallergiques, très robustes et légères.


CATARACTE

La cataracte est une opacification du cristallin. La vision est alors troublée, comme dans un brouillard constant. La seule solution pour y remédier reste l'opération, possible uniquement dès lors que le cristallin a terminé son processus d'opacification. En effet, l'opération consistant à briser le cristallin à l'aide d'ultra-sons afin de le retirer de sa membrane protectrice et de mettre à sa place un cristallin artificiel, il est indispensable que les fibres qui le composent aient terminé leur durcissement. Selon les cas, il peut être nécessaire d'attendre plusieurs années avant que la cataracte ne soit opérable.


CERCLEE

C'est le nom que l'on donne à une monture métal dont le verre est entièrement entouré par le métal. Le cerclé s'ouvre au moyen d'une petite vis afin de permettre l'insertion du verre, ainsi que son maintien une fois resserré.


CORNEE

La cornée est la surface la plus à l'avant de l'oeil. C'est une zone transparente, dont l'épaisseur et la cambrure déterminent un éventuel défaut visuel. Zone non irriguée par des vaisseaux sanguins, elle reste très innervée et ainsi très sensible. Elle est lubrifiée par les larmes, déposées par les paupières à chaque clignement, ce qui lui permet de conserver ses qualités optiques intactes. Elément de l'oeil primordial à une bonne vue, c'est là que les lentilles sont posées afin de corriger le défaut visuel. Le bon entretien et le respect des périodes de non-port des lentilles assureront une bonne qualité de cornée.

Les risques majeurs en cas de négligence sont des conjonctivites, des oedèmes, , une néo-vascularisation, des ulcères. Les cas les plus graves nécessitent une greffe de cornée.


CORRECTION

Valeur en dioptries nécessaire pour permettre de donner une vision nette lors de l'observation d'un objet situé au loin (5m), sans qu'il y ait d'accommodation. On parle aussi d'emmétropisation.

L'image se forme alors sur la rétine, la vision est nette, l'oeil est au repos.

La recherche de la correction de la vision de loin se fait dans un premier temps oeil par oeil, puis elle est affinée avec les 2 yeux. En effet, il n'est pas rare qu'un oeil compense davantage que l'autre, et pour que le cerveau n'ait pas à gérer 2 images rétiniennes trop différentes, il peut être nécessaire de modifier la correction de l'un de 2 yeux, faute de quoi un inconfort sera ressenti.

Pour la vision de près, la correction est établie en faisant observer au patient un texte à une distance d'environ 40 cm. La correction de vision de près est calculée de façon que le patient voie net sans inconfort. La valeur de cette correction est forcément calculée après évaluation de la correction de la vision de loin, et se fait toujours avec les 2 yeux.


CRISTALLIN

Le cristallin est une sorte de lentille qui se situe dans l'oeil, en arrière de la cornée et de l'iris. Elle a le rôle d'un zoom d'appareil photo, permettant la mise au point des objets observés afin que leur image vienne se former sur la rétine. Pour se faire, le cristallin se déforme, se bombant ou s'aplatissant, modifiant ainsi la valeur de sa correction, c'est l'accommodation.

Avec l'âge, les fibres du cristallin durcissent, il devient de plus en plus difficile de faire la mise au point sur les objets proches de l'oeil : c'est la presbytie.

Autre phénomène touchant le cristallin, la cataracte. C'est l'opacification des fibres du cristallin, dûe le plus souvent au vieillissement des tissus. Il faut alors le remplacer au cours d'une opération afin de redonner à l'oeil sa transparence permettant une vision claire.

DEFAUT VISUEL

Il existe 3 types de défauts visuels, appelés également amétropies, tous liés à la forme de l'oeil:

- la myopie : l'oeil est trop long, l'image se forme en avant de la rétine, la vision de loin est floue. En revanche, un oeil myope voit très bien de près (voire de très près dans le cas des forts myopes).

-l'hypermétropie : l'oeil est trop court, la vision peut être nette, mais demande un effort d'accommodation continu. La vision de près, nécessitant une accommodation naturelle, est encore moins confortable et provoque une fatigue oculaire, voire des maux de tête.

- l'astigmatisme : la cornée n'est pas sphérique, mais a la forme d'un ballon de rugby, déformant la vision sous forme de traits. On dit souvent que les lettres "bavent". La vision de loin comme de près est trouble.

La presbytie, quant à elle, n'est pas un défaut visuel à proprement parler, il s'agit d'un trouble de la vision dû à un défaut de l'accommodation lié au viellissement du cristallin.

De même, les troubles de la vision binoculaire, ou problèmes de vergence, ne sont pas des troubles de la vision, mais une faiblesse d'un ou plusieurs muscles oculo-moteurs, entraînant un dédoublement de la vision. Dans la plupart des cas, une rééducation menée par un orthoptiste permet de régler le problème. Dans les cas les plus graves, cependant, il peut être nécessaire de soulager les yeux par la mise en place de prismes.


DEMI-CERCLEE

Monture métal dont une partie n'entoure pas le verre. Dans ce cas, le verre est rainuré (à l'aide d'un disque diamanté, on vient creuser la tranche du verre), et maintenu à la monture avec un fil nylon, dont la tension est adaptée de façon que le verre ne bouge pas, mais sans le soumettre à de trop fortes tensions qui pourraient provoquer une fissure ou un éclat.

Ces montures sont aussi appellées nylor ou montage nylon.


DMLA ou DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L'AGE

La DMLA est une maladie de la rétine qui touche les sujets âgés. La rétine, dans sa partie centrale (la macula), se déchire, provocant des tâches dans la vision. La vision périphérique n'est pas atteinte, mais c'est une maladie très handicapante au quotidien.

La DMLA est détectée au cours d'un examen ophalmologique par un fond d'oeil. La rétine est observée par le médecin, et si la maladie est détectée à temps, il est possible d'enrayer l'évolution de la maladie en traitant la zone touchée au laser. Il subsistera tout de même une ou plusieurs tâches aux endroits affectés, mais celles-ci ne s'agrandiront plus.

Il est indispensable de faire procéder un fond d'oeil régulièrement chez un ophtalmologiste afin de traiter cette maladie à temps.


DURCI

Vernis permettant une résistance accrue aux rayures d'usage courant. Le verre organique étant un matériau tendre, sa surface est sensible à la rayure. Ce vernis permet donc d'éviter la formation de rayures lors du nettoyage. il ne protègera tout de même pas le verre contre des chocs ou des agressions fortes.

EMMETROPIE

C'est l'absence de besoin de correction pour avoir une vision de loin nette sans effort.

Un oeil myope, hypermétrope ou astigmate bien corrigé est rendu emmétrope avec ses lunettes ou ses lentilles.

FACE

C'est la partie de la monture qui supporte les verres. Les branches y sont fixées à l'aide de charnières et de tenons.

GLAUCOME

Le glaucome est une maladie de l'oeil qui se caractérise par une augmentation de la pression des liquides présents à l'intérieur de l'oeil. La maladie peut être décelée au cours d'un examen ophtalmologique, lors de la prise de tension oculaire. Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de l'augmentation de la tension oculaire : 

- soit une sur-production d'humeur aqueuse, non compensée par son évacuation. Cette sur-production peut être dûe à un traitement en cours. La solution est le plus souvent un traitement antibiotique, ou une modification du traitement en cours.

- soit une obstruction de l'angle irido-cornéen, par lequel l'humeur aqueuse est évacuée. La solution est chirurgicale, l'ophtalmologiste "débouche" l'angle obstrué à l'aide de laser, ce qui permet une baisse de la tension.

Le glaucome est une maladie silencieuse, il n'y a pas d'autres signes que la montée de tension oculaire. Quand la tension a été si forte qu'elle commence à provoquer des troubles de la vision, il est déjà souvent trop tard pour sauver l'oeil. A terme, le glaucome provoque dans un premier temps une baisse du champ de vision (la tension vient comprimer le nerf optique), puis des douleurs très intenses, et enfin, la cécité irréversible.

Il est absolument indispensable de faire prendre sa tension oculaire par un ophtalmologiste de manière régulière, et ce d'autant plus tôt qu'il y a eu des cas de glaucome dans la famille.

HYPERMETROPIE

L'hypermétropie est un trouble de vision de loin. Dans ce cas, l'oeil est trop court, et, au repos, l'image d'un objet observé se forme à l'arrière de la rétine. Pour voir net, le cristallin doit faire un effort d'accommodation, afin de ramener l'image sur la rétine pour une vision nette. Ainsi, un oeil hypermétrope au repos a une vision floue de loin comme de près, et l'accommodation nécessaire pour obtenir une vision nette provoque fatigue et maux de tête. L'hypermétropie est un défaut visuel encore plus gênant en vision de près, où l'oeil doit accommoder de manière naturelle pour obtenir une vision nette.

LENTILLES

C'est une solution alternative aux lunettes pour la correction d'un défaut visuel. Elément posé directement sur la cornée, il en existe de nombreuses sortes, se différenciant par leur matériau, la durée de port, ou les caractéristiques générales, telles que le diamètre ou le rayon.

Aujourd'hui, les lentilles les plus communément portées sont les lentilles souples, à renouvellement mensuel ou quotidien. Plus rarement, on voit des lentilles souples appelées traditionnelles, dont le renouvellement est à 18 mois en général.

Il existe ainsi différents types de port :

-les lentilles journalières (changées tous les jours, elles ne nécessitent pas d'entretien)

-les lentilles bi-mensuelles, mensuelles ou traditionnelles (elles doivent être retirées tous les soirs, et changées selon leur fréquence d'origine, soit 15j, 30j ou 18 mois. Elles nécessitent un entretien soigneux quotidien, qu'elles soient ou non portées).

-les lentilles à port permanent (elles sont portées en continu pendant 1 semaine ou 1 mois, et ne nécessitent pas d'entretien)

Le choix des lentilles se fait selon plusieurs critères :

- le type de vision (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie)

- la géométrie de l'oeil (rayon de courbure, ouverture palpébrale)

- l'usage (quotidien, occasionnel, dans des ambiances poussiéreuses ou climatisées, sport...)

- le confort.

Il est nécessaire de faire une adaptation lentilles, grâce à laquelle on pourra affiner les lentilles les plus adaptées aux besoins spécifiques de chacun. Il peut être utile d'essayer plusieurs marques de lentilles différentes avant de trouver la plus adaptée et la plus confortable, tant physiquement qu'au niveau de la vision.

Il est également indispensable de procéder à un entretien soigneux, faute de quoi les conséquences sur l'oeil peuvent s'avérer très problématiques, voire irréversibles dans les cas les plus graves. Cela peut aller de la conjonctivite à l'ulcère de la cornée, en passant par la néo-vascularisation ou l'oedème de la cornée. Selon les cas, l'oeil peut ne plus tolérer le port de lentille.


LOIN

Cf VISION DE LOIN

METAL

C'est l'une des 2 grandes familles de montures avec le plastique.

Le matériau principalement utilisé pour la fabrication des montures métal est le monel, alliage constitué en partie de nickel et de cuivre.

On trouve également d'autres matériaux, aux propriétés anti-allergiques, tels que le titane, le carbone, le doublé-or laminé, l'or.

Les montures métal sont fabriquées à partir d'un tube de métal, laminé pour qu'il devienne très fin, il est ensuite découpé, sous différentes formes et sections, et ensuite toutes les parties sont brasées (soudure délicate à l'argent ou à l'or) et ainsi reliées entre elles pour donner la monture finale.


MONTAGE NYLON

Cf DEMI-CERCLEE


MONTURE

C'est ce qui permet de maintenir sur le visage les verres correcteurs pour corriger la vue.

La monture doit être adaptée au visage afin d'une part de bien tenir en place, et d'autre part d'un point de vue purement esthétique.

Ainsi, dans l'idéal, la largeur de la monture devrait être celle du visage, les branches ne devant ni se coller aux tempes, ni êtres trop écartées.

On trouve 2 grandes catégories de montures :

- les montures métal : ce sont les montures les plus fines, elles sont équipées de plaquettes qui permettent l'appui de la lunette de chaque côté du nez. Les montures métal peuvent être cerclées ou demi-cerclées (on parle aussi de monture nylor, du nom du fil qui vient alors maintenir le verre en place).

Les montures métal sont très majoritaires faites en monel, alliage contenant du nickel et du cuivre.

On trouve aussi des matériaux anti-allergiques : le titane, le carbone, le doublé or laminé, l'or.

- les montures plastique (ou en acétate) : ce sont des montures plus épaisses, dont l'ensemble repose sur le nez, ce qui peut être plus confortable.

Il existe des montures acétate thermo-formées, qui ont l'inconvénient de se déformer plus rapidement à la chaleur (notamment si la monture reste sur le tableau de bord de la voiture au soleil...), elles sont d'un coût moindre.

Les montures taillées à partir d'une plaque d'acétate, elles, sont de meilleure qualité, et ont la particularité de proposer de jolies couleurs dûes à la juxtaposition de plusieurs plaques de couleurs différentes. Elles peuvent être taillées et fabriquées à la main. 


MONTURE CERCLEE

Cf CERCLEE


MONTURE DEMI-CERCLEE

Cf DEMI-CERCLEE


MYOPIE

La myopie est un défaut visuel de la vision de loin. Dans ce cas, l'oeil est trop long, et l'image, au lieu de se former sur la rétine pour une vision nette, se forme en avant, rendant la vision floue.

En revanche, en vision de près l'oeil myope peut voir net sans forcer (ou très peu), ce qui explique qu'un myope, en début de presbytie, va retirer ses lunettes pour lire de façon confortable.

NYLOR

Cf DEMI-CERCLEE

PHOTOCHROMIQUE

C'est une catégorie de teinte, qui varie en fonction de la lumière. Verres à teinte variable, ils passent de l'état clair, comme des verres non teintés, lorsqu'ils sont dans un environnement très peu lumineux (à l'intérieur, à l'ombre, par temps nuageux...) et foncent plus ou moins selon la quantité de lumière, jusqu'à atteindre l'intensité équivalente à des verres solaires lorsqu'ils sont exposés à la pleine lumière. 

Les verres photochromiques réagissent aux UV, ce qui implique qu'à l'intérieur, ils ne fonceront pas, et le mécanisme sera également bloqué dans la voiture par exemple, puisque les vitrages tels que les pare-brise ne laissent pas passer les UV.

La réaction étant chimique, la température est un facteur important, et le verre photochromique atteindra le maximum de son intensité solaire par temps froid.

En vieillissant, le verre photochromique va être moins blanc à l'état clair, et va être moins foncé à son intensité maximale.


PLAN

C'est la valeur de la sphère de correction égale à 0. C'est la valeur de correction d'un emmétrope (qui n'a pas besoin de correction pour permettre la vision nette sans effort de loin).


PLASTIQUE

Il s'agit de matériau utilisé pour la fabrication de montures. Contrairement aux montures métal, fabriquées morceaux par morceaux, assemblées ensuite par brasure, ces montures sont fabriquées d'un tenant et sont ainsi constituées de 3 éléments : la face et les 2 branches.

Il existe plusieurs qualités de plastiques différents :

- le plastique simple, à base de pétrole, utilisé majoritairement, et surtout dans la fabrication de montures à bas prix, ce sont des montures injectées (le matériau est coulé sous forme liquide dans un moule, lui donnant sa forme). Elles ont tendance à se déformer assez rapidement et à sécher et se fissurer.

-l'acétate de cellulose, mélange en poudre de flocons de coton et de cellulose de bois, estérifié à l’anhydride acétique. Associé à des colorants, travaillé, pressé à de multiples reprises, on obtient une plaque qui va pouvoir être travaillée pour former la lunette. Elle possède une excellente tenue et un confort très appréciable. Ces montures sont souvent plus onéreuses à cause du temps passé pour leur fabrication.


POLARISE

Cf VERRES POLARISES


PRES

Cf VISION DE PRES


PRESBYTIE

La presbytie est le défaut visuel lié au viellissement du cristallin. Celui-ci, avec l'âge, voit ses fibres se durcir, l'empêchant ainsi de se déformer afin de permettre la mise au point des images, regardées de près, sur la rétine. L'image se forme en arrière de la rétine, rendant la vision floue. Le premier symptôme de la presbytie consiste à tendre les bras pour éloigner l'objet observé afin qu'il se trouve dans une zone plus confortable.

Tout le monde devient un jour ou l'autre presbyte, généralement entre 40 et 50 ans, et quel que soit le défaut visuel originel. 


PROGRESSIFS

Ce sont les verres utilisés pour la correction de la vision de loin et de la presbytie. Par un travail d'usinage assisté par ordinateur, les meules spécifiques impriment un rayon de courbure variable sur la surface arrière du verre, permettant d'obtenir une correction progressive sur toute la surface du verre.

Ainsi travaillé, le verre offre la correction nécessaire pour la vision de loin (que le défaut visuel soit la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme), puis augmente progressivement en descendant dans le verre, jusqu'à atteindre la correction nécessaire pour la vision de près dans la zone basse.

Ce travail de surfaçage génère de façon systématique des zones d'aberrations, zones de vision trouble non utilisables, sur les côtés du verre. Depuis la création du premier verre progressif dans les années 1940, les verriers n'ont eu de cesse de perfectionner le surfaçage, celui-ci ayant bénéficié d'une avancée fulgurante dans les années 2000 avec l'assistance par informatique.

Là où, dans les 1ères générations de progressifs, les zones de vision nette étaient étroites, le port de tête rigide pour pouvoir assurer le respect des zones de vision, les dernières générations de verres, dites sur mesure, prennent en compte de multiples paramètres afin d'optimiser les champs de vision et permettre un confort inégalé et une adaptation quasi immédiate. Les zones d'aberrations ont été repoussées sur les côtés, les zones de vision nette s'en sont trouvées élargies, permettant ainsi un usage du verre progressif dans des situations dynamiques (sport, conduite, activités diverses...)

RETINE

C'est la zone au fond de l'oeil où se forment les images observées. La rétine fonctionne comme la pellicule d'un appareil photo. Tapissée de cellules visuelles, celles-ci sont excitées par les photons venant de l'environnement observé et transmettent les informations reçues au cerveau via le nerf optique.

La rétine peut être endommagée par des maladies, comme la DMLA, ou par des expositions trop importantes à de vives lumières (comme celles émises par les fers à souder, ou le rayonnement solaire intense, au moment des éclipses notamment).

SOLAIRES

Cf VERRES SOLAIRES


SPHERE

Valeur de la correction qui détermine la myopie (avec un signe - placé devant la valeur) ou l'hypermétropie (avec un signe + placé devant la valeur).

En cas de valeur nulle, notée 0,00 ou plan, l'oeil n'a pas besoin de correction pour voir net, on dit qu'il est emmétrope.

TEINTE

C'est la couleur du verre solaire. La teinte n'a pas d'incidence sur la protection contre la luminosité, elle filtre 85% de la lumière quelle qu'elle soit. La teinte peut être choisie en fonction de ses préférences personnelles ou pour qu'elle soit coordonnée à la monture.


TEINTE VARIABLE

Cf PHOTOCHROMIQUE


TITANE

Matériau anallergique utilisé dans la fabrication de montures métal. Les montures en titane sont extrêmement robustes et légères.


TRAITEMENTS

Ce sont des vernis additionnels au verre qui lui confèrent différentes caractéristiques :

- le durci : vernis permettant une résistance accrue aux rayures d'usage courant. Le verre organique étant un matériau tendre, sa surface est sensible à la rayure. Ce vernis permet donc d'éviter la formation de rayures lors du nettoyage. il ne protègera tout de même pas le verre contre des chocs ou des agressions fortes.

- l'anti-reflets : succession de multiples couches microscopiques d'indices différents, dont les propriétés optiques permettent une meilleure transmission de la lumière. Ce traitement fait du verre un verre plus transparent, la lumière n'étant plus reflétée à sa surface. Pour le porteur, davantage de lumière traverse le verre, lui procurant ainsi une meilleure vision, et il n'est pas gêné par les reflets résiduels provoqués par les lumières artificielles venant se refléter sur l'intérieur du verre.

Autre avantage, le verre se trouve encore mieux protégé des rayures qu'avec un durci seul.

-l'anti-reflets hydrophobe : aux multicouches de l'anti-reflets est ajoutée un film hydrophobe qui vient lisser la surface du verre. Ainsi il est privé de ces micro-aspérités, l'eau comme les salissures accrochent moins la surface, le verre est ainsi plus facile à nettoyer, et la buée s'évapore plus rapidement.

-L'anti-reflets anti lumière bleue : il possède un filtre bloquant les émissions des rayonnements de la lumière visible bleus qui sont produits en grande quantité par les écrans (télévision, ordinateur, tablette, téléphone)

UNIFOCAUX

Ce sont des verres qui permettent de corriger un défaut visuel :

-myopie (verres concaves, signe-)

-hypermétropie (verres convexes, signe+)

-astigmatisme (verres avec 2 valeurs de correction différentes selon 2 axes à 90°)

-presbytie (pour la vision de près uniquement)

VERRES DE BUREAU

Les verres de bureau, également appelés verres dégressifs ou verres de vision intermédiaire, sont des verres de vision de près, donc pour corriger la presbytie, mais permettant une vision nette jusqu'à 1 à 2 mètres selon les géométries.

En effet, un verre spécifique pour la vision de près va permettre une vision nette et confortable entre 35 et 60 cm, ce qui peut être gênant pour les personnes travaillant beaucoup sur informatique (dont l'écran se trouve au mieux à 80cm) ou accueillant de la clientèle, celle-ci se trouvant alors dans une zone de vision floue avec les lunettes. Cette situation impose une gymnastique consistant soit à retirer et mettre les lunettes afin de conserver une vision nette et confortable, soit porter les lunettes sur le bout du nez pour pouvoir regarder par-dessus au besoin.

Le verre de bureau fonctionne sur le principe du verre progressif, sauf que l'élément principal du verre dans ce cas est la vision de près (au lieu de la vision de loin pour le progressif). Les zones de vision sont plus larges dans la zone intermédiaire (80cm - 1m50) que sur un verre progressif, procurant un confort nettement amélioré pour le travail. 

Ces verres ne sont pas adaptés à la vision de loin et ne doivent en aucun cas être portés pour la conduite.


VERRES DEGRESSIFS

Cf VERRES DE BUREAU


VERRES POLARISES

Ce sont des verres solaires munis d'un filtre permettant de couper l'éblouissement par réverbération. Ainsi, le soleil sur route mouillée, les reflets sur le pare-brise, et les éblouissements à la neige ou à la mer sont évités.

A savoir : les verres polarisés étant munis d'un filtre, il est possible de ne pas pouvoir regarder certains écrans LCD (comme les compteurs dans les stations essence, ou certains écrans de téléphone portable ou tablette).


VERRES PROGRESSIFS

Cf PROGRESSIFS


VERRES SOLAIRES

Ce sont des verres de lunettes de soleil, utilisés pour un usage extérieur. La teinte reste fixe.


VERRES A TEINTE VARIABLE

Cf PHOTOCHROMIQUE


VERRES UNIFOCAUX

Cf UNIFOCAUX


VERRES DE VISION INTERMEDIAIRE

Cf VERRES DE BUREAU


VISION

Cf DEFAUT VISUEL


VISION DE LOIN

C'est ce qui correspond à l'observation des objets situés à plus de 2 mètres.

Les défauts de vision de loin sont la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme.


VISION DE PRES

C'est ce qui correspond à l'observation des objets proches, en-deça de 60cm.

Le défaut de vision de près est la presbytie.


VUE

Cf DEFAUT VISUEL

ZONES D'ABERRATIONS

Ce sont des zones dans le verre progressif (et à moindre importance dans le verre de bureau) où la vision est floue. Ce phénomène est lié à la fabrication de ces verres dont le surfaçage est différent afin de donner des corrections variables dans le verre.

Les zones d'aberrations se situent toujours sur les côtés du verre, et sont plus ou moins envahissantes et gênantes selon la géométrie du verre. Un verre progressif de dernière génération verra ses zones d'aberrations écartées au maximum afin d'être le moins gênant possible.